Menu

Statistiques

Depuis 1984, l'Office fédéral de la statistique (OFS) établit périodiquement des scénarios de l'évolution démographique de la Suisse à la demande du Conseil fédéral et en collaboration avec d'autres offices fédéraux. Les scénarios 2010-2060 publiés en juillet 2010 constituent ainsi la sixième série de scénarios de l'évolution de la population.

Les principaux résultats de cette nouvelle série de scénarios démographiques sont, premièrement, la poursuite d'un accroissement de la population de la Suisse au cours des cinq prochaines décennies, et deuxièmement, le vieillissement démographique accéléré durant cette même période.

En effet, la croissance démographique de la Suisse se poursuit jusqu'en 2055, ensuite la population se stabilise. Toutefois, un recul de l'effectif de la population dès 2020 ou une croissance forte jusqu'au-delà de 2060 sont également des scénarios plausibles.

L'allongement de l'espérance de vie et la structure par âge actuelle de la population ont pour effet d'accélérer le vieillissement de la population. Le nombre des personnes du troisième et du quatrième âge croît ainsi de plus en plus rapidement au cours des prochaines décennies.

Même en cas de migrations importantes, le nombre de personnes en âge de travailler ne peut pas croître aussi vite que le nombre de personne en âge d'être à la retraite. Le rapport entre les personnes de 65 ans ou plus et les personnes de 20 à 64 ans et celui entre les personnes de 65 ans ou plus et les personnes actives de 20 à 64 ans augmentent ainsi énormément et très rapidement durant les cinquante prochaines années.

Malgré la progression du taux d'activité des personnes âgées de 15 à 64 ans, le taux d'activité des 15 ans et plus, qui est influencé considérablement par le poids des personnes âgées, diminue.
La population active culminera  en 2021. Après cette phase de croissance, le nombre d'actifs recule. Sur l'ensemble de la période de projection, le nombre de femmes actives progresse alors que le nombre d'hommes actifs reste quasiment inchangé.

Quel que soit le scénario, le niveau de formation de la population devrait fortement augmenter ces prochaines années.

7 milliards d'êtres humains sur terre

Selon l'ONU, la population mondiale franchit le seuil de 7 milliards le 31 octobre 2011 et devrait atteindre 8 milliards vers 2025. La croissance démographique décélère pourtant : ayant atteint un maximum de plus de 2 % par an il y a cinquante ans, elle a diminué de moitié depuis (1,1 % en 2011) et devrait continuer de baisser jusqu'à la quasi-stabilisation de la population mondiale dans un siècle autour de 10 milliards d'habitants. L'un des grands changements à venir est le formidable accroissement de la population de l'Afrique qui, Afrique du Nord comprise, pourrait malgré le sida quadrupler d'ici un siècle, passant de 800 millions d'habitants en 2000 à 3,6 milliards en 2100.
Menu